A propos des cadeaux

Quand vous annoncez à vos amis et à votre famille que vous partez à l’autre bout du monde, il est intéressant d’observer leurs réactions.

Compatissante : “Les Philippines? Mais oui. On y pense tous avec ce satané hiver parisien. Allez, je t’enferme à clé dans ton studio, on en reparle dans un mois.”

Inquiète : “Les Philippines? Avec ta peau d’albinos? Tu as pensé au cancer? Tu ne veux pas plutôt partir en Russie avec ta crème solaire?”

Pragmatique: “Les Philippines? Pour devenir pigiste? Mmh… Et sinon, il y a des millionnaires là-bas? Emmène ta robe rouge moulante, ça pourrait t’aider à boucler le mois”.

Altruiste: “Les Philippines? Ah mais tu vas te sentir seule, si loin de moi! Bon, allez c’est décidé, je viens du 19 novembre au 2 décembre. A ton avis, je prends mon maillot jaune? J’ai peur que sa couleur n’aille pas avec la carnation de mon fessier”.

Flatteur: “Pigiste aux Philippines? Bravo. Je suis admiratif. Moi, je n’aurais jamais le courage de prendre le risque de tout perdre pour tout rater. Enfin, tu vois ce que je veux dire.”

Mais le mieux, ce sont les cadeaux.

20130907-172026.jpg

Ceci n’est pas un iPhone. C’est un taser, trouvé par mon petit frère Paul dans les ruelles d’un marché thaïlandais, et grâce auquel je réduirai n’importe quel agresseur à l’état de mouche électrocutée.

Une boîte de sardines et un foulard portugais. Oui, mon amie Nina revenait de Lisbonne, et grâce à elle, j’emmène avec moi un peu de saudade.

Une photo professionnelle prise par Edouard, avec sourcil froncé et oeil pénétrant. Il ne me manque plus qu’une chemise blanche pour passer pour Mme de la Villardière. 

20130907-173032.jpg

Un vieux billet d’Indochine, “pour te porter chance côté finances”, explique Benjamin, très attaché aux traditions juives et plein de compassion envers mon banquier.

Capture

Des carnets “Field notes”, offerts par Michael pour ne pas oublier la raison de ma venue ici. Malheureusement, ils résistent mal aux typhons.

20130907-173512.jpg

Une tunique algérienne brodée main et choisie par ma mère, Oranaise d’adoption depuis quelques mois, qui s’inquiétait que je fasse fille dépravée lors d’éventuelles festivités musulmanes en Malaisie ou à Mindanao.

cropped-header1.jpg

Une boussole et un “i” tréma devenu libellule, aurait-on pu rêver d’un meilleur logo pour mon nouveau site? Merci au génialissime Nathaniel H’Limi, graphiste talentueux, âme généreuse et créateur de boncarnet.tumblr.com.

Bref, j’ai été bien gâtée. Grâce à vous, aujourd’hui je peux manger en tunique algérienne des sardines grillées au taser et payées en francs indochinois, puis le raconter comme Bernard de la Villardière sur un blog au design trendy. Merci. Vous me manquez déjà, alors enfilez votre maillot jaune qui vous fait de si jolies fesses pour me rejoindre dans mes îles paradisiaques!

Post écrit dans mon nouvel appartement philippin, avec 33 degrés ambiant. Vous auriez pu penser à l’éventail.

Advertisements